Fiscalité écologique : quand le PS refusait la taxe carbone de Sarkozy

le
10
Fiscalité écologique : quand le PS refusait la taxe carbone de Sarkozy
Fiscalité écologique : quand le PS refusait la taxe carbone de Sarkozy

Une mesure «injuste», «historiquement décalée», «insupportable», qui va «assommer» des familles n'ayant «pas le libre choix de rouler propre». Voilà comment la présidente PS de la région Poitou-Charentes, Ségolène Royal, qualifiait en août 2009 le projet de contribution climat-énergie de Nicolas Sarkozy, en ouvrant -déjà- l'université d'été de La Rochelle (Charente-Maritime).

Si sa position tranchait alors avec la majorité des socialistes, plutôt ouverts au principe de la fiscalité écologique, tous étaient fermement engagés contre la version proposée par le gouvernement Fillon. Une position avec laquelle ils vont devoir demain veiller à rester cohérents, alors que l'actuel ministre de l'Ecologie Philippe Martin vient d'annoncer la création d'une «contribution climat-énergie».

A quoi les socialistes étaient-ils opposés à l'époque ? En 2009, le gouvernement Fillon souhaitait alors appliquer cette taxe carbone, dès l'année suivante, avec pour objectif d'inciter entreprises, administrations et particuliers à consommer moins d'énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon) pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Une taxe «injuste», un «impôt sur les pauvres»

«Nous voulons une fiscalité écologique mais nous ne voulons pas de cette taxe carbone telle qu'envisagée par l'UMP (...) inefficace sur le plan écologique et injuste socialement», avait lancé Martine Aubry, dans son discours de clôture. Le travailleur «à une heure et demie de son boulot», «à qui on ne propose pas un transport en commun, ce serait un comble qu'il soit la victime d'une fiscalité écologique!» s'était également indigné le maire de Paris, Bertrand Delanoë.

L'actuel ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, s'était lui prononcé pour «une fiscalité écologique juste», jugeant le projet du gouvernement Fillon «écologiquement inefficace» et «socialement» pénalisant pour «les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fortunos le vendredi 23 aout 2013 à 23:08

    @M9095115 ,je pense que vous etes le 1 er des co.orniauds et aussi le 1 er des c.ons!!!

  • fortunos le vendredi 23 aout 2013 à 23:06

    mais la c est l'UMP qui va s y opposer,donc 1 partout!!!

  • fbordach le vendredi 23 aout 2013 à 22:06

    Bienvenue au Kolkhoze! Une nouvelle taxe, dans le patriotisme et la justice sociale ...

  • M9095115 le vendredi 23 aout 2013 à 22:04

    Le PS fait plaisir au écolos avec la sueur des français.Mais qui a votépour cette bande de c.orniauds

  • dhote le vendredi 23 aout 2013 à 21:36

    Coluche les aurait qualifié d'enf.ouarés...avec raison.

  • M9700920 le vendredi 23 aout 2013 à 21:13

    Aux prochaines élections, il faudra virer cette équipe d'incompétents.Pensez y!

  • M2683479 le vendredi 23 aout 2013 à 17:37

    une taxe pour les grosses poupes duflot aubry seraient taxées au max . UNE TAXE ou un IMPÔT par jour faites votre choix .

  • M1531771 le vendredi 23 aout 2013 à 17:22

    Désirtette aime bien delanoé....!!! lol

  • M1531771 le vendredi 23 aout 2013 à 17:22

    Mais la mauvaise foi des gens de gauche n'est hélas plus à prouver ! Il y a longtemps que beaucoup d'entre nous ont compris comment ils fonctionnent, bande de chiens !

  • a.lauver le vendredi 23 aout 2013 à 17:04

    oui mais celle la elle est juste :o)