Fiscalité : 1,8 million de ménages vont sortir de l'impôt sur le revenu, promet Valls

le
89
Fiscalité : 1,8 million de ménages vont sortir de l'impôt sur le revenu, promet Valls
Fiscalité : 1,8 million de ménages vont sortir de l'impôt sur le revenu, promet Valls

Alors que les Français remplissent en ce moment leur déclaration de revenus, le Premier ministre fait un geste en direction des plus modestes. Sur Europe 1 vendredi matin, Manuel Valls promet que 1,8 million de ménages vont sortir de l'impôt sur le revenu, soit trois fois plus qu'annoncé dimanche dernier. Sur TF1, il avait déclaré que la mesure concernerait 650 000 ménages. En tout, ce sont «plus de 3 millions de ménages» qui vont bénéficier de ce coup de pouce fiscal. 

Pourquoi avoir triplé ce nombre ? «Nous avons pensé qu'il fallait une mesure encore plus forte pour montrer notre engagement : il faut sortir de cette logique de l'impôt qui empêche les ménages de consommer et notre économie de retrouver la compétitivité», justifie-t-il. Coût de la mesure pour l'Etat : 1 milliard d'euros, «financé en grande partie grâce à la lutte contre la fraude fiscale.» Cette mesure sera intégrée dans la loi de finances rectificative présentée en juin.

Qui sera concrètement concerné par cette annonce ? Cette mesure correspond à une réduction d'impôt fixée en fonction de seuils de revenus (revenu fiscal de référence: 14.000 pour un célibataire, 28.000 pour un couple (avec ou sans enfant), 38.000 pour un couple avec trois enfants), selon Matignon. Le Premier ministre donne plusieurs exemples. Ainsi, un célibataire au Smic sortira de l'impôt. Idem pour un couple d'actifs avec deux enfants qui gagne 3600 euros par mois. De manière générale, cet allègement permettra à un célibataire concerné par la mesure de payer 350 euros de moins et à un couple 700 euros de moins. 

Un coup de pouce effectif dés septembre

Ce coup de pouce sera effectif dès septembre, au moment de payer les impôts sur les revenus de 2013. Pour 2014 et 2015, Manuel Valls n'a pas encore tranché. Dans le cadre du «débat sur le projet de budget 2015», la question d'«intégrer d'autres mesures» serait posée. «On verra si ce type de mesures, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • psdi le samedi 17 mai 2014 à 13:09

    @M935678 : Qu'est ce que tu veux de plus pour les familles?. Tu ne fais pas des gosses pour avoir des parts supplémentaires au moins?.

  • JMH01 le samedi 17 mai 2014 à 11:07

    Un autre effet pervers pour les veuves et les veufs, la disparition de la 1/2 part. Et ça, ça vous fait monter le thermomètre d'un sacré coup. De plus les veuves et veufs ont toujours les mêmes frais, à qqs euro près.

  • M935678 le samedi 17 mai 2014 à 09:09

    RIEN POUR LES FAMILLES....APRES LES AVOIRS SAIGNEES.

  • idem12 le samedi 17 mai 2014 à 08:55

    Voilà la "justice" gouvernementale : la moitié des contribuables ne paient pas l'impôt sur le revenu !!! Et puis une telle annonce à 15 jours des Européennes, on cherche des voies car on redoute la raclée...

  • M2711013 le samedi 17 mai 2014 à 07:25

    Le plus simple est de Supprimer l I.R. !Ainsi on supprimera la fraude ! Mais c est pas possible puisque la fraude c est leur fonds de commerce...

  • M2711013 le samedi 17 mai 2014 à 07:21

    P I P E A U ! ! !

  • M363422 le vendredi 16 mai 2014 à 20:45

    Nous avons encore là un de ces exemples de phrase toute faite,tellement entendue que tous la connaissent et que donc, ils la répètent, croyant dire quelque chose d'intelligent et surtout croyant se faisant démontrer leurs "compétences" en économie. Noter aussi qu'elle est un des fondements de l'économie de l'offre...C'est tout dire

  • M363422 le vendredi 16 mai 2014 à 20:44

    Nous avons encore là un de ces exemples de phrase toute faite,tellement entendu que tous la connaissent et que donc, ils la répètent, croyant dire quelque chose d'intelligent et surtout croyant se faisant démontrer leurs "compétences" en économie. Noter aussi qu'elle est un des fondements de l'économie de l'offre...C'est tout dire.

  • M363422 le vendredi 16 mai 2014 à 20:39

    Rire...en lisant "Arthur Laffer qui a démontré le rendement décroissant de l’impôt en fonction de l’augmentation du taux marginal de l’impôt."..il n'a rien démontré du tout, à seulement énoncé quelque chose d'intuitif du genre quand il pleut il y a plus de parapluies dans les rues. Une démonstration implique des chiffres,des faits, une démonstration rigoureuse. Il n'y a rien de cela! Au contraire, appliquée aux USA (Reagan),loin d'augmenter les recettes elle les a réduites.

  • M363422 le vendredi 16 mai 2014 à 20:26

    Une stupidité qui se répète de plus en plus ici "48% des foyers fiscaux à payer pour les 52% qui ne payent rien" Montre l'incompétence ou le mensonge de beaucoup. Qui paie la CSG? La TVA? Les cotisations sociales? L'imposture consiste à ne retenir que l'IRPP, puis à dire que les prélèvements obligatoires se montent à ...etc ..etc...Tour de passe passe bien connu.