Fisc : les multinationales dans le collimateur

le
0
Le fisc français réclame près de 200 millions d'euros à Amazon en arriérés d'impôts. Le gouvernement présente mercredi une série de mesures anti-fraude fiscale, notamment contre l'optimisation fiscale transfrontalière.

Les multinationales adeptes de l'optimisation fiscale sont dans le collimateur en France. La société américaine Amazon a révélé lundi que le fisc français lui réclamait 252 millions de dollars en arriérés d'impôt et pénalités pour les années 2006 à 2010. Elle a précisé contester cette décision. Le contentieux porte sur l'allocation des recettes entre différentes juridictions étrangères. Nombre de géants du Web, comme Amazon ou Google, mais aussi d'autres multinationales comme Starbucks, ont implanté leur siège européen au Luxembourg, en Irlande ou aux Pays-Bas, pays à faible fiscalité, et s'arrangent pour payer peu d'impôts en France.

L'Hexagone y perdrait 500 millions à 1 milliard d'euros de recettes par an, selon Éric Ver...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant