FIP-FCPI : Encore temps de réduire votre IR 2013 !

le
0

Avec les FIP et FCPI, réduisez votre impôt sur le revenu
Avec les FIP et FCPI, réduisez votre impôt sur le revenu

Vous avez jusqu'au 31 décembre 2013 pour souscrire un produit de défiscalisation afin de réduire votre impôt sur le revenu à acquitter l'an prochain. L'investissement dans une part de Fonds d'investissement de proximité (FIP) ou de Fonds commun de placement dans l'innovation (FCPI) permet de bénéficier d'une réduction de 18% sur l'impôt sur le revenu (jusqu'à 38% pour certains FIP et FCPI). Sachez que les avantages fiscaux des FIP et des FCPI sont cumulables et que les plus-values sont exonérées à l'échéance du fonds (hors prélèvements sociaux). Attention, le plafond global des niches fiscales pour l'impôt sur le revenu a été fixé à 10.000 euros pour les revenus 2013.

L'investissement en FCPI et FIP permet de contribuer au financement d'entreprises à tous les stades de développement. Ces fonds s'adressent à des investisseurs avertis qui sont prêts à assumer une part de risque en misant sur des entreprises qui peuvent être de création récente. C'est ainsi un moyen de concilier ristourne fiscale et soutien à des entreprises, jeunes le plus souvent, qui ont décidé d'investir dans une technologie, peut-être révolutionnaire, ou dans une région dont vous souhaitez soutenir les entreprises innovantes implantées localement.

Label Oséo

Créés en 1997, les FCPI doivent être conservés au moins cinq ans pour pouvoir bénéficier de la ristourne fiscale. 60% de l'actif d'un FCPI (avant la réforme prévue l'an prochain) doit être investi dans une entreprise jugée innovante. Le caractère innovant de la société dépend de l'obtention du label Oséo. En 2010, on estimait que 1 150 entreprises avaient été financées via ce dispositif. Les FCPI avaient ainsi permis la création de 48 000 emplois et un chiffre d'affaires cumulé de 10 milliards d'euros. De même, 82% des entreprises financées par les FCPI depuis 1997 existent encore aujourd'hui.

Afin de dynamiser l'investissement régional, la loi Dutreil de 2003 a instauré les FIP qui doivent être composés au minimum de 60% de PME françaises non cotées issues de quatre régions limitrophes. De même, 20% au moins doivent être des entreprises dont la création remonte à moins de huit ans. Des critères destinés à encourager l'enracinement géographique et le dynamisme de jeunes sociétés dont certaines sont promises à un bel avenir.

Pour en savoir plus et découvrir notre offre FIP et notre offre FCPI, rendez-vous sur notre rubrique dédiée.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant