FIP et FCPI suscitent la méfiance de nombreux investisseurs

le
0
(NEWSManagers.com) -
Les clients des CGPI ne se précipitent pas sur les FIP ou sur les FCPI. Selon une enquête réalisée du 17 juin au 15 juillet dernier par Sigma Gestion auprès de plus de 200 conseillers en gestion de patrimoine, seulement un client sur cinq souscrit à des fonds de type FIP/SCPI alors que 79% des CGPI ont plus de 80% de leur clientèle soumis à l'impôt.
C'est dire que le marché des FIP/FCPI est davantage considéré comme une source de diversification et qu'il présente un fort potentiel de croissance. Les CGPI estiment toutefois que trois grands obstacles viennent freiner la souscription à des investissements de ce type : l'aversion au risque pour 71% de l'échantillon, des performances jugées décevantes (65%) et la durée de détention des fonds (45%) avec des durées de blocage des investissements qui peuvent dépasser huit ans.
Viennent ensuite des freins tels que les frais de gestion jugés trop élevés et un manque d'information sur ce type de produits. Ces freins tendent à devenir de plus en plus importants, indique l'enquête, compte tenu de la déception affichée par certains clients concernant les performances des fonds.
Cette déception sur certains FIP/FCPI alimente la prudence des CGPI qui souhaitent du coup obtenir davantage d'informations sur ces fonds. Ils estiment également que ces performances ne justifient pas des frais de gestion qui apparaissent alors trop élevés. Cela dit, le montant des droits d'entrée n'apparaît pas comme un frein majeur pour 6% d'entre eux. Il le serait seulement pour les " petits" souscripteurs.
Les FIP/FCPI avec une durée classique de huit à dix ans et un risque de perte en capital élevé correspondent de moins en moins aux attentes des clients qui semblent préférer des fonds sur des durées plus courtes avec moins de risque,l'objectif étant de bénéficier d'une réduction d'impôt en contrepartie de leur investissement.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant