Finistère : l'incendie meurtrier était criminel

le
1
Pour le parquet de Brest, «l'hypothèse criminelle ne fait aucun doute» dans l'affaire de l'incendie de Plouescat. Des bidons d'essence auraient été retrouvés près du corps du père.

Ils ne sont pas morts par accident. L'incendie qui a tué quatre membres d'une même famille mercredi à Plouescat est sans «aucun doute» d'origine criminelle. «Des premières constatations effectuées sur les lieux, il apparaît que l'incendie était d'origine volontaire», a indiqué vendredi le vice-procureur Emmanuel Phelippeau. Les corps de la mère de famille de 45 ans, et de ses deux fillettes, de 10 et 8 ans, «présentaient des lésions de violence». L'autopsie du quatrième corps, vraisemblablement celui du père, bien que «pas encore formellement identifié», a révélé qu'il était «indemne de toute trace de violence». Des indices qui font affirmer au quotidien régional Le Télégramme que «selon toute vraisemblance, l'incendie a été déclenché par le père».

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le vendredi 7 déc 2012 à 23:13

    Encore un drame familiale ...Quelle tristesse !...