Findus tourne la page du « horsegate »

le
0
Le numéro un français du surgelé a dû revoir à la baisse ses prévisions de croissance pour 2013.

Trois moisaprès l'affaire de la viande de cheval, Findus espère enfin tourner la page. L'image de l'entreprise a été sérieusement écornée. «Nous avons été injustement attaqués et salis, alors que nous avions été les premiers à prendre la parole et à alerter sur la fraude, confie Matthieu Lambeaux, directeur général de la filiale française de Findus. Tout le monde a fini par comprendre que ce n'était pas Findus qui était responsable mais Spanghero. L'entreprise en est ressortie plus forte.»

Si l'impact économique de l'affaire est finalement limité, l'entreprise a néanmoins dû revoir à la baisse ses ambitions pour 2013. Alors qu'elle prévoyait une croissance de 10 %, l'objectif a été réduit à + 4 %, + 5 %. Par ailleurs, Findus a légèrement perdu du terrain (-0,2 point) depuis le début de l'année en raison de la désaffection pour les plats cuisinés. Après avoi...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant