Finances publiques : les mauvais élèves de l'Europe

le
0
Dans son évaluation inédite présentée vendredi, Bruxelles alerte sur cinq États membres dont le déficit budgétaire présente «un risque de non-conformité» aux critères de Maastricht. Hormis Malte, qui ne pèse qu'un millième du PIB de l'Union, il s'agit de l'Espagne, l'Italie, le Luxembourg et la Finlande.
o Espagne

L'économie ibérique, qui a bénéficié d'une aide de l'Europe pour le sauvetage de ses banques, reste sous étroite surveillance de Bruxelles. Olli Rehn a certes salué les mesures d'économie de Madrid qui a obtenu jusqu'en 2016 pour ramener le déficit à 3%: «L'Espagne n'a pas ménagé ses efforts pour mener à bien le redressement budgétaire et les réformes structurelles visant à créer un modèle de croissance plus durable et pour créer de l'emploi.» Mais le commissaire aux Affaires économiques incite l'Espagne à de nouveaux ajustements car le budget pour 2014 ne suffira pas. «Il est bâti sur des hypothèses trop favorables», a-t-il commenté. N...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant