Finances publiques : Fillon met en garde l'opposition

le
0
La gauche a déjà annoncé qu'elle n'approuverait pas le projet de loi de réforme constitutionnelle, condamnant de facto le texte.

Un bilan économique, mais peu de perspectives... Si ce n'est cette volonté farouchement réaffirmée de tenir les cordons de la bourse. Après avoir énuméré les réformes faites depuis quatre ans et défendu l'action du gouvernement français au c½ur de la crise - «ce qui nous a permis de nous en sortir mieux que nos voisins européens» -, François Fillon s'en est pris jeudi à ses adversaires politiques, qu'il a accusés de vouloir «fragiliser» les finances publiques de l'Hexagone et, du coup, la notation financière de la France.

Mardi soir, l'Assemblée nationale a adopté le projet de loi de réforme constitutionnelle relatif à l'équilibre des finances publiques. Mais l 'opposition a déjà annoncé qu'elle voterait contre, condamnant de facto ce texte. Le gouvernement ne devrait pas en effet disposer au Congrès réuni à Versailles d'une majorité des 3/5e des parlementaires nécessaire à un changement de la Constitution.

«Les masques tomberont»

«J'ai c

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant