Finances des partis politiques : l'UMP et le PS dans le vert

le
0
Si les deux grands partis ont pu dégager des excédents en 2009, le MoDem et le Front National font face à une situation financière difficile.

Comme chaque année, la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) a publié les bilans financiers des 296 partis politiques qu'elle contrôle. Les documents diffusés ce jeudi concernent l'exercice 2009. Une année au cours de laquelle 102 formations politiques ont subi un déficit, et 122 ont bénéficié d'un résultat excédentaire. Parmi ces dernières, l'UMP et le PS ont profité d'une année relativement creuse en échéances électorales - la campagne des européennes n'a pas occasionné de dépenses importantes - pour se refaire une santé après une présidentielle financièrement éprouvante.

L'UMP a ainsi dégagé en 2009 un excédent de 10.169.371 euros. De quoi combler en partie le déficit de 29 millions d'euros contracté après 2007. Pour remonter la pente, le parti se serre la ceinture : il a notamment été forcé de diminuer les allocations qu'il verse aux clubs politiques qui lui sont liés. De 2.282.451 euros en 2008, ell

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant