Financement participatif : le crowdlending progresse... à pas comptés

le
1
Lendix, la plateforme leader fondée par Olivier Goy tire le secteur. Avec 16,4 millions d'euros sur le semestre, elle capte à elle seule 48% du marché. (© Lendix)
Lendix, la plateforme leader fondée par Olivier Goy tire le secteur. Avec 16,4 millions d'euros sur le semestre, elle capte à elle seule 48% du marché. (© Lendix)

C’est l’histoire du verre à moitié vide ou à moitié plein. Avec une hausse de 230% sur les six premiers mois de l’année, le crowdlending, cette famille du financement participatif (crowdfunding) dédiée au financement des entreprises, affiche a priori toutes les couleurs de la réussite.

Selon le baromètre Crowdlending.fr, établi par l’excellent blog du même nom, réalisé par Matthieu George, 34,1 millions d’euros ont été octroyés sur les six premier mois de l’année. Quelque 329 projets ont été financés sur la période via 14 plateformes, contre 145 projets via 6 plateformes un an plus tôt. Les entreprises empruntent en moyenne un peu plus de 103 700 euros à un taux moyen de 7,02 % sur 37,5 mois.

Le marché tiré par la performance de Lendix

Mais, problème, au-delà de l’apparente réussite, cette croissance est loin d’être irrésistible.

Le marché est tiré par la performance de Lendix, la plateforme leader fondée par Olivier Goy. Avec 16,4 millions d’euros sur le semestre, elle capte à elle seule 48 % du marché. Soit plus que ses cinq concurrent immédiats réunis et quatre fois la production de son dauphin Unilend qui a financé 4 millions d’euros sur les six premiers mois de 2016.

Lendosphere, une des quatre plateformes dédiées aux énergies renouvelables en France, complète le podium avec 3,8 millions d’euros levés. Lendopolis et Credit.fr se classent parmi les cinq

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • akelacca il y a 5 mois

    Messieurs les journalistes vous devriez regarder ce qu'il y as dans vos sources avant de les commenter. La forte augmentation des plateformes analysés génère une forte augmentation des montants mais analyser l'augmentation du nombre de plateformes analysés comme une augmentations du nombre de plateforme montre bien une méconnaissance du sujet. Meme si les deux augmentent, ce n'est pas dans les mêmes proportions.