Finales (Match 6) : Golden State, 40 ans après

le
0
Finales (Match 6) : Golden State, 40 ans après
Finales (Match 6) : Golden State, 40 ans après

Vainqueur 105-97 à Cleveland, Golden State a décroché son premier titre de champion NBA depuis 1975. Les Warriors remportent la série 4-2, et privent ainsi LeBron James d'un premier titre avec sa franchise de coeur.

Il était « rentré à la maison » l’été dernier, pour remporter un premier titre de champion avec sa franchise de cœur. Mais LeBron James devra encore patienter. Malgré des Finales assez stratosphériques de la part de « King James », ses Cavaliers ont dû s’incliner face à des Warriors au jeu collectif beaucoup plus abouti. Mardi soir, à la Quicken Loans Arena, Golden State est allé s’imposer 105-97, pour remporter sa quatrième victoire en six matchs dans ces Finales, et donc son premier titre depuis 1975 (le deuxième de leur histoire, même si les Warriors ont été champions en 1946 et 1947 lorsqu'ils étaient basés à Philadelphia).

Triple-double pour Draymond Green

Dès le premier quart, les Warriors ont asphyxié leurs adversaires, avec un 28-15 d’entrée de jeu. Mais les Cavs, avec un Mozgov de retour (17pts, 12rbds au total) ont immédiatement réagi, en revenant à 43-45 à la pause. Golden State a de nouveau creusé l’écart pour mener de douze points à douze minutes de la fin (61-73), et a réussi cinq paniers à trois points en quatre minutes à l’entrée du dernier quart. Cleveland est pourtant revenu à -4 à 33 secondes de la fin (97-101), mais Curry et Iguodala (élu MVP des Finales) se sont montrés intraitables au jeu des lancers-francs. Les deux hommes terminent d’ailleurs meilleurs marqueurs de la franchise californienne, avec 25 points chacun, tandis que Draymond Green s’est offert un triple-double : 16 points, 10 rebonds, 11 passes. LeBron James, encore au-dessus du lot, a lui frôlé le triple-double, mais il devra encore attendre au moins un an pour décrocher une troisième bague (après 2012 et 2013 avec Miami) : 32 points, 18 rebonds, 9 passes. « Peu importe si je joue à Miami, à Cleveland ou sur Mars. Quand vous perdez en Finales, c’est décevant », a résumé « King James » après la partie.

Une saison de toute beauté

La bague, c’est bien au doigt des Warriors qu’elle ira en octobre prochain. Récompense suprême après une saison 2014-15 de toute beauté, où Golden State a terminé meilleure équipe de la saison régulière (67 victoires pour 15 défaites - record de la franchise - dans une Conférence Ouest très relevée, soit sept victoires de plus que le meilleur de l’Est, Atlanta), et n’a perdu que cinq matchs de play-offs (deux contre Memphis, un contre Houston, deux contre Cleveland). Steve Kerr devient même le premier entraîneur rookie à remporter un titre depuis Pat Riley en 1982 avec les Lakers. Avec un coach talentueux et des joueurs au sommet de leur art (Curry, Thompson, Green...), Golden State n’a sans doute jamais aussi bien porté son nom.

NBA / FINALES 2015
Golden State Warriors - Cleveland Cavaliers >>> Golden State remporte la série 4-2

Match 1 - Jeudi 4 juin : Golden State Warriors - Cleveland Cavaliers (108-100 ap)
Match 2 - Dimanche 7 juin : Golden State Warriors - Cleveland Cavaliers (93-95 ap)
Match 3 - Mardi 9 juin : Cleveland Cavaliers - Golden State Warriors (96-91)
Match 4 - Jeudi 11 juin : Cleveland Cavaliers - Golden State Warriors (82-103)
Match 5 - Dimanche 14 juin : Golden State Warriors - Cleveland Cavaliers (104-91)
Match 6 - Mardi 16 juin : Cleveland Cavaliers - Golden State Warriors (97-105)

Les 10 derniers champions :
2014 : San Antonio Spurs
2013 : Miami Heat
2012 : Miami Heat
2011 : Dallas Mavericks
2010 : Los Angeles Lakers
2009 : Los Angeles Lakers
2008 : Boston Celtics
2007 : San Antonio Spurs
2006 : Miami Heat
2005 : San Antonio Spurs

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant