Finale : L'Allemagne éteint l'Espagne et renoue avec son glorieux passé

le
0
Finale : L'Allemagne éteint l'Espagne et renoue avec son glorieux passé
Finale : L'Allemagne éteint l'Espagne et renoue avec son glorieux passé

Grâce à une défense de fer et un Andreas Wolff de gala, l'Allemagne a dominé l'Espagne en finale du championnat d'Europe de handball masculin (24-17). Un premier titre majeur depuis 2007 pour la Mannschaft.

L’Allemagne fait son retour sur le toit de l’Europe. Privée de certains de ses cadres dont, principalement, Uwe Gensheimer, la Mannschaft a ajouté une ligne à son palmarès pour la première fois depuis le titre mondial acquis en 2007 devant son public. Face à une équipe d’Espagne sure de ses forces, avec le meilleur joueur du tournoi dans ses rangs, les Allemands ont fait parler leur défense très solide et se sont appuyés sur un Andreas Wolff des grands soirs pour remporter un deuxième titre européen, après 2004. C’est dès l’entame de match que les coéquipiers de Tobias Reichmann ont mis sous l’éteignoir les Hispanos, avec un 5-1 dans les dix premières minutes, et cinq buts d’avance après 20 minutes. Les coéquipiers de Valero Rivera ont serré les rangs avant le retour aux vestiaires, empêchant les Allemands de marquer pendant près de neuf minutes, pour compter quatre buts de retard à la mi-temps.

Mais les espoirs de retour des Espagnols ont été rapidement douchés. Un 4-2 dans les dix premières minutes, offrant six buts d’avance à la Mannschaft, après le retour sur le terrain a scellé le sort de la rencontre. Avec leur défense plus que solide et un Andreas Wolff à 48% d’arrêts face à des Espagnols déboussolés et réduits à une efficacité de 40% dans les tirs, les Allemands ont pu gérer la fin de match pour s’imposer de sept buts (24-17), prendre leur revanche sur l’Espagne, qui les avait battu en ouverture du tournoi, et remporter un titre européen qui semblait inespéré en début de compétition. Un avertissement lancé par la Mannschaft à la France, le Qatar et les autres favoris au titre olympique. Il faudra compter sur eux à Rio en août prochain.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant