Finale de l'Euro : l'émouvant message du fils d'une victime du 13 novembre

le
0
Les spectateurs sur la pelouse du Stade de France, le soir des attentats du 13 novembre.
Les spectateurs sur la pelouse du Stade de France, le soir des attentats du 13 novembre.

« Tu t'appelais Manuel Dias et tu étais mon père, dimanche à Saint-Denis tes deux pays s'affronteront à quelques mètres de cette porte D où tu as perdu la vie. » Dans une tribune publiée sur le site du Huffington Post, Michael Dias, 31 ans, rend un vibrant hommage à son père, tué dans les attentats du 13 novembre. Il buvait un verre aux abords du Stade de France quand un des trois kamikazes s'est fait exploser à proximité.

Si la finale de l'Euro ? qui opposera la France au Portugal ce dimanche soir ? est un moment de célébration et de rassemblement pour de nombreux Français, elle ravive les plaies de Michael. Dans cette lettre émouvante, le jeune homme explique que son père, chauffeur franco-portugais, était un « passionné de foot ». « Je suis sûr que ce France-Portugal aurait été un grand soir pour toi », écrit Michael, qui rappelle qu'Antoine Griezmann et Anthony Lopes ont également la double origine franco-portugaise.

« L'intégration est possible »

Plus qu'un hommage à son père, cette tribune est un appel à la tolérance. « Un message de respect des différences », écrit l'auteur. Manuel Dias, né il y a soixante-trois ans au Portugal et arrivé sur le territoire français à la fin des années 60, était « la preuve incarnée que l'intégration est possible », souligne Michael, visiblement très admiratif. « Toi qui avais des amis de toutes nationalités, tu savais...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant