Finale Coupe du Monde 2014 : et si Benoît XVI et le pape François regardaient la finale ?

le
0
L'ancien pape allemand Benoît XVI et l'actuel pape argentin François.
L'ancien pape allemand Benoît XVI et l'actuel pape argentin François.

Faisons un rêve ! Ou prenons-nous pour un romancier ! Dimanche, à 22 heures, heure italienne, l'Allemagne rencontre l'Argentine pour la finale de la Coupe du monde de football. La messe dominicale s'est bien déroulée, les fidèles sont rentrés chez eux après avoir reçu la bénédiction du saint-père ; les bureaux du Saint-Siège sont vides ; les membres de la Curie ont regagné leurs appartements romains... Et pourtant, au Vatican, on s'agite. Un moment inédit dans l'histoire de ce micro-État va se dérouler. Joseph Ratzinger va quitter le monastère Mater Ecclesiae dans lequel il mène une vie contemplative depuis le mois de mai 2013. Il s'apprête de son pas lent et lourd à traverser les jardins du Vatican pour gagner, sur invitation du pape François, la résidence Sainte-Marthe, où l'ancien cardinal de Buenos Aires a installé ses appartements. Ce que le pape François n'a pas accordé aux gardes suisses qui l'avaient invité à regarder avec eux le huitième de finale du Mondial opposant la Suisse à l'Argentine, il l'a naturellement proposé à son prédécesseur Benoît XVI. Ainsi, tout de blanc vêtus, les deux hommes vont regarder ensemble le match qui oppose les équipes de leurs deux pays. La passion de Jorge Mario Bergoglio pour le football n'est plus à vanter... En Argentine, il n'était pas rare de le voir assister aux rencontres de son équipe préférée, le club de San Lorenzo. Depuis un mois, il suit avec intérêt les performances de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant