(Finale aller) : Henry et les Red Bulls mal engagés

le
0
(Finale aller) : Henry et les Red Bulls mal engagés
(Finale aller) : Henry et les Red Bulls mal engagés
Battus chez eux par le New England Revolution (2-1), dimanche en finale de la Conférence Est, les New York Red Bulls semblent mal partis pour aller chercher ce titre de champion sur lequel Thierry Henry rêve de boucler sa carrière en MLS.

En fin de contrat chez les Red Bulls le 31 décembre, Thierry Henry a affiché haut et fort son désir de remporter le titre de champion avant de quitter New York. Malheureusement pour l'attaquant français, il risque peut-être de devoir déchanter. Pour le moment, Henry et les Red Bulls semblent plutôt mal partis pour aller chercher leur premier sacre. Dimanche, les New Yorkais se sont en effet inclinés en finale de la Conférence Est face au New England Revolution (2-1). Une défaite à domicile qui compromet les chances des coéquipiers de Peguy Luyindula de décrocher leur billet pour la grande finale de la MLS. Sur la pelouse de la Red Bull Arena (New Jersey), les Red Bulls se sont compliqué la vie en se faisant surprendre après moins de vingt minutes sur une superbe frappe enroulée de Teal Bunbury (18eme).

Un avantage de courte durée pour les quadruples finalistes de l'épreuve (2002, 2005, 2006 et 2007), rejoints dans la foulée sur une reprise de près de Bradley Wright-Phillips à l'affût après une frappe de Luyindula repoussée par la barre (27eme). En seconde mi-temps, l'attaquant anglais de 29 ans aurait pu signer un doublé et marquer ce deuxième but qui aurait changé la donne de cette finale de Conférence Est. Mais l'ancien joueur de Manchester City, meilleur buteur de la saison régulière (27 buts), s'est fait remarquer d'une toute autre façon. Pour un pressing illicite sur le gardien de New England, il a écopé d'un carton jaune qui le privera du match retour. Une bien mauvaise nouvelle avant une fin de match fatale aux Red Bulls avec ce rush de l'international américain Jermaine Jones venu glacer les 25 000 spectateurs à quatre minutes du coup de sifflet final.

« On s'est mis dans une situation où on devra allez chez eux pour gagner, notait Thierry Henry après cette défaite en finale aller. Cette défaite est difficile à encaisser parce qu'on a essayé de l'emporter jusqu'à la fin. On s'est mis en danger et on a finalement encaissé un but. On aurait peut-être dû essayer de conserver ce 1-1. Ce n'était pas un si mauvais résultat. Mais ils ont marqué sur leur seule occasion en deuxième période. Nous, on n'a pas réussi à marquer sur les deux opportunités que l'on a eues. Mais ils ont bien joué le coup. Ils avaient un plan et ils ont gagné. J'espère qu'on pourra faire la même chose chez eux. Il reste 90 minutes à jouer, voire plus, qui sait ? » Tout autre résultat qu'une victoire ruinerait les derniers espoirs de l'avant-centre français de monter un jour sur la plus haute marche du podium américain.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant