Finale 1976 - Larqué : "Nous étions des gens normaux"

le
0
Franz Roth en duel avec Jean-Michel Larqué lors du match Saint-Étienne-Bayern de Munich de la finale de la Coupe d'Europe des clubs champions. 
Franz Roth en duel avec Jean-Michel Larqué lors du match Saint-Étienne-Bayern de Munich de la finale de la Coupe d'Europe des clubs champions. 

Avant d'être commentateur en compagnie de Thierry Roland, Jean-Michel Larqué s'était confectionné l'un des plus beaux palmarès du football hexagonal avec l'AS Saint-Étienne : sept titres de champion de France (1967, 1968, 1969, 1970, 1974, 1975 et 1976), trois Coupes de France (1970, 1974 et 1975) et une finale de Coupe d'Europe des clubs champions en 1976 face au Bayern Munich perdue de justesse sur le score de 1-0. Il était même le capitaine des Verts lors de ce match qui est resté dans les annales. L'exploit accompli par le club du Forez demeure à jamais gravé dans le marbre en raison de la liesse populaire qu'il a suscitée et du symbole d'un autre football ? moins cynique, plus humain ? qu'il a représenté. Dans un livre, Nos années en Vert (éditions L'Artilleur), il détaille cette glorieuse période du foot français. Et, pour Le Point.fr, il revient sur cet épisode inoubliable du 12 mai 1976.Le Point.fr : Comment le vestiaire stéphanois a-t-il vécu en amont cette finale historique ?

Jean-Michel Larqué : L'atmosphère était positive. Nous sortions d'un parcours semé d'embûches et nous étions donc surtout contents de nous être hissés en finale. En quart, nous rencontrons le Dynamo Kiev, vainqueur de la C2 en 1975 et guidé par le Ballon d'or Oleg Blokhine. Nous perdons 2-0 à l'aller, mais nous avions limité la casse tant le déplacement en terre soviétique, en...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant