Final Six : Les Bleus créent la sensation et débloquent leur palmarès

le
0
Final Six : Les Bleus créent la sensation et débloquent leur palmarès
Final Six : Les Bleus créent la sensation et débloquent leur palmarès

Au terme d'une finale à sens unique, l'équipe de France remporte pour la première fois la Ligue Mondiale de volleyball. Face à la Serbie, les joueurs de Laurent Tillie n'ont pas eu peur de l'enjeu et ont dominé la Serbie (25-19, 25-21, 25-23). Le volleyball français remporte à cette occasion le tout premier trophée international de son histoire.

La « Team Yavbou » est incroyable. Auteurs d’un parcours quasiment sans faute dans cette Ligue Mondiale avec seize victoires en dix-sept matchs avant cette finale face à la Serbie, les joueurs de Laurent Tillie étaient face à un de leurs plus grands défis : ouvrir une bonne fois pour toute le palmarès international du volleyball français. Et les Bleus n’ont pas fait les choses à moitié pour remporter la Ligue Mondiale 2015, presque à la surprise générale. Dans la lancée de leur demi-finale remportée au forceps face à la Pologne samedi, Antonin Rouzier et consorts ont réalisé une performance de premier plan face à des Serbes rapidement pris à la gorge, avec un 5-0 d’entrée. Mais les Serbes reviennent petit à petit, pour réduire l’écart à un seul point au premier temps mort technique. Les Bleus se sont ensuite remis à faire la course en tête avec jusqu’à cinq points d’avance et conclure la première manche en 24 minutes avec six points d’avance (25-19).

Dès le début de la deuxième manche, Earvin Ngapeth, élu MVP de la compétition, se mue en meneur de l’équipe de France et aligne point sur point, mais les Serbes ne veulent pas lâcher et font souvent la course en tête. C’est alors Nicolas Le Goff qui joue le rôle de détonateur avec deux points consécutifs qui en donnent trois d’avance aux joueurs de Laurent Tillie. L’écart monte finalement à quatre points, ce qui permet aux Bleus de sereinement conclure cette deuxième manche (25-21) en 31 minutes. Dos au mur, les Serbes accélèrent dès le début de la troisième manche pour tenter de calmer la vague bleue qui déferle sur le Maracanazinho de Rio, où aura lieu le tournoi olympique de volley à l’été 2016. Mais cette tentative s’est révélée vaine car les Bleus sont revenus fort avec Le Roux et Rouzier à la manœuvre. Les coéquipiers de Sasa Starovic ont pensé tenir cette troisième manche à 22-18 en leur faveur, soit à trois points du set. Un ace de Ngapeth et un smash de Rouzier, entre autres, permettent aux Bleus de revenir à 23-23. Les Bleus s’offrent une balle de match grâce au filet avant que les Bleus ne concluent sur leur première occasion grâce à Antonin Rouzier. Avec la manière, les Bleus remportent le premier titre international du volleyball français alors que la course à la qualification olympique va rapidement débuter.

FINAL SIX 2015 (programme en heure française)
Du 15 au 19 juillet à Rio de Janeiro (Brésil)

Finale - Dimanche 19 juillet 2015
Serbie - France : 0-3 (19-25, 21-25, 23-25)

Petite Finale - Dimanche 19 juillet 2015
Etats-Unis - Pologne : 3-0 (25-22, 25-23, 25-23)

Demi-finales - Samedi 18 juillet 2015
Etats-Unis - Serbie : 2-3 (23-25, 21-25, 27-25, 25-20, 12-15)
France - Pologne : 3-2 (25-23, 25-23, 19-25, 22-25, 17-15)

POULE I
1- Etats-Unis : 3 points (1,031)

2- France : 3 points (1,000)
3- Brésil : 3 points (0,970)

POULE J
1- Pologne : 4 points
2- Serbie : 3 points
3-
Italie : 2 points

Mercredi 15 juillet 2015
Brésil - France : 1-3 (29-27, 21-25, 29-31, 19-25)
Serbie - Italie : 2-3 (23-25, 25-14, 23-25, 25-20, 9-15)

Jeudi 16 juillet 2015
Brésil - Etats-Unis 3-1 (28-26, 22-25, 25-22, 27-25)
Pologne - Italie : 3-1 (25-15, 27-25, 20-25, 25-20)

Vendredi 17 juillet 2015
Etats-Unis - France : 3-1 (25-21, 25-22, 24-26, 25-20)
Serbie - Pologne 3-2 (18-25, 25-22, 22-25, 25-22, 15-13)

Les cinq derniers vainqueurs
2014 : Etats-Unis
2013 : Russie
2012 : Pologne
2011 : Russie
2010 : Brésil

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant