Fin du match entre David Ginola et Gérard Houllier

le
0
FIN DE MATCH AU TRIBUNAL ENTRE GÉRARD HOULLIER ET DAVID GINOLA
FIN DE MATCH AU TRIBUNAL ENTRE GÉRARD HOULLIER ET DAVID GINOLA

TOULON, Var (Reuters) - Le tribunal correctionnel de Toulon a sifflé mercredi la fin d'un match de près de vingt ans de rancune entre l'ancien joueur de football David Ginola et l'ancien sélectionneur de l'équipe de France Gérard Houllier.

L'affaire a commencé le 17 novembre 1993 lorsque David Ginola a fait le centre qui a offert à la Bulgarie le but de la victoire 2-1 sur la France et privé les Bleus de la Coupe du monde 1994.

Ce but marqué par Emil Kostadinov reste à jamais gravé dans la mémoire collective du football français parce qu'il a été inscrit dans les toutes dernières secondes du dernier match de qualification au Mondial.

Nombreux sont ceux qui ont reproché à Ginola de ne pas avoir su conserver le ballon et d'avoir permis par son centre hasardeux la contre-attaque meurtrière des Bulgares.

Houllier n'a jamais pardonné à son ancien joueur et le traite de "salaud" dans un livre publié au mois d'octobre dernier.

Ginola a répliqué en poursuivant l'ancien sélectionneur pour complicité d'injure publique. "J'ai l'impression que ma vie se résume à dix secondes", a-t-il regretté pendant le procès.

Le tribunal de Toulon l'a débouté en invoquant "des irrégularités dans la citation".

"Cela ressemble à un jugement de Salomon, c'est un jugement d'apaisement. On a voulu mettre un coup d'arrêt à cette histoire en déboutant David Ginola mais sans accorder les dommages réclamés par M. Houllier", a déclaré à Reuters Me Jean-Claude Guidicelli, avocat de David Ginola.

Jean-François Rosnoblet, édité par Jean-Paul Couret

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant