Fin du diesel, renouveau pour l'essence et le GPL ?

le
0
La contestation du diesel est l'occasion d'un renouveau d?intérêt pour le moteur à essence, surtout s'il est alimenté au GPL.

Revoilà à nouveau le diesel à l'index. En cause: ses importants rejets de micro-éléments. Dans le détail, le premier coupable est le véhiculaire utilitaire, soumis à des normes de dépollution plus laxistes et dont l'usage est plus intensif. L'amour de l'automobiliste français pour ce carburant, entretenu par une fiscalité avantageuse depuis des décennies, a été relancé ces dernières années par la promotion de petites voitures dépourvues de filtre à particules (cet équipement n'a été rendu obligatoire qu'en 2011). Les constructeurs français ont vu là également, dès la fin des années 1970, l'occasion de créer une spécificité qui leur serait favorable face à la concurrence internationale. La manipulation a si bien réussie qu'elle s'est transformée en machine infernale. Le parc automobile français est aujourd'hui «diésélisé» à environ 60 % ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant