Fin du conflit à l'usine BASF de Huningue

le
0
FIN DE LA GRÈVE À L?USINE BASF DE HUNINGUE
FIN DE LA GRÈVE À L?USINE BASF DE HUNINGUE

HUNINGUE, Haut-Rhin (Reuters) - Les salariés de BASF à Huningue (Haut-Rhin), où 140 des 242 emplois doivent être supprimés, ont mis fin vendredi à cinq jours de grève et d'occupation de l'usine, a-t-on constaté sur place.

"Le mouvement est suspendu" car les grévistes ont "obtenu la nomination d'un nouveau négociateur, une promesse d'avancées dans les propositions du plan de sauvegarde de l'emploi et le gel ou l'abandon des procédures judiciaires réciproques qui pouvaient être engagées", a dit à Reuters Jules Schneider, délégué CGT.

Le tribunal de grande instance de Mulhouse, saisi en référé par BASF, avait mis en demeure jeudi les grévistes de libérer les locaux. Des négociations avaient alors débuté à la sous-préfecture de Mulhouse.

Les portes du site ont été ouvertes vendredi après-midi et le travail devait reprendre dans la soirée, a ajouté Jules Schneider.

"Nous allons rapidement rétablir le fonctionnement de la chaudière", a-t-il dit. Cette chaudière alimente trois sites industriels, dont le centre de biotechnologie Novartis de Huningue, qui ont dû stopper ou adapter leur activité.

Thomas Calinon et Patrick Genthon, édité par Jean-Baptiste Vey

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant