Fin des soldes d'été : dépenses en baisse

le
2
Fin des soldes d'été : dépenses en baisse
Fin des soldes d'été : dépenses en baisse

Météo maussade, consommation en berne, soldes permanents et ventes privées en tout genre... voilà ce qui explique en partie le bilan négatif de ces cinq semaines de soldes, qui se terminent aujourd'hui.

D'après une étude réalisée par les cabinets de conseil et d'études marketing Promise Consulting et Panel on the Web, le premier bilan de cette grande braderie est sans équivoque : les Français ont dépensé en moyenne 5 % de moins qu'en 2013, en déboursant 210 ¤, contre 222 ¤ l'année dernière. Pourtant les Français sont plus nombreux à avoir participé aux soldes : le taux passe de 76 % à 78 % en un an. L'explication ? « Les gros acheteurs, ceux qui dépensent plus de 350 ¤, ont été moins nombreux, passant de 24 % en 2013 à 19 % en 2014 », explique Philippe Jourdan, fondateur de Promise Consulting.

>> QUESTION DU JOUR : Avez-vous trouvé les soldes moins attractifs cette année ?

Seul le commerce en ligne tire son épingle du jeu

Et les achats sur Internet ne sont pas épargnés par la baisse des dépenses, même si le secteur fait mieux que résister à la morosité ambiante. Selon une étude réalisée par la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad), les Français ont réalisé cette année davantage d'achats en ligne, mais pour des montants plus faibles. La Fevad note une baisse moyenne des dépenses de 2 % pour les trois premières semaines de soldes, passant de 113 ¤ en 2013 à 111 ¤ en 2014. Mais le nombre de transactions, lui, a augmenté de 14 %. Résultat : une hausse de 11 % du chiffre d'affaires des sites de l'e-commerce.

Le secteur du textile doit faire face à une contraction des achats. L'observatoire économique de l'Institut français de la mode (IFM) constate, sur la première semaine des soldes, une baisse de 4 % en valeur des ventes d'articles d'habillement et textiles par rapport à 2013. « L'année dernière, la consommation avait été dynamique en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.

Avertissement

Une erreur est survenue, merci de re-essayer ultérieurement.