Fin des perquisitions à l'UMP et chez Bygmalion

le
0
FIN DES PERQUISITIONS À L'UMP ET CHEZ BYGMALION
FIN DES PERQUISITIONS À L'UMP ET CHEZ BYGMALION

PARIS (Reuters) - Les perquisitions entamées lundi dans les locaux de l'UMP et dans ceux de la société Bygmalion, dans le cadre de l'enquête sur un système de fausses facturations présumées, se sont terminées tôt mardi matin, a-t-on appris de sources proches de l'enquête.

Les perquisitions, menées par le parquet de Paris avec l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales, ont pris fin vers 05h30 chez Bygmalion et vers 06h00 à l'UMP, ont précisé ces sources.

L'avocat de Bygmalion, une société de communication fondée par deux proches du président de l'UMP Jean-François Copé, a accusé lundi l'UMP de fausses factures en 2012 pour masquer des dépassements de frais de campagne.

Bygmalion a été soumise à "un chantage économique" pour établir des fausses factures d'un montant de 11 millions d'euros, a dit Me Patrick Maisonneuve.

Plusieurs meetings du président sortant avaient été indûment facturés sous l'intitulé "conventions" pour "un montant approximatif de 11 millions" d'euros, comme l'avait révélé Libération.

L'ancien directeur de campagne adjoint de Nicolas Sarkozy en 2012, Jérôme Lavrilleux, a de son côté reconnu un système de fausses facturations à l'UMP, tout en dédouanant l'ancien président et Jean-François Copé.

(Nicolas Bertin, édité par Marine Pennetier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant