Fin des journaux à bord d'Air Caraïbes qui passe au tout numérique

le
0
Fin des journaux à bord d'Air Caraïbes qui passe au tout numérique
Fin des journaux à bord d'Air Caraïbes qui passe au tout numérique

La compagnie française Air Caraïbes a abandonné mardi la presse papier à bord de ses avions au profit d'une version tout numérique disponible sur tablettes.L'offre, baptisée iZipress, est une application gratuite disponible sur l?App Store pour iPad et iPad mini et sur Google Play pour tablette Androïd, précise la compagnie dans un communiqué.Les passagers y trouveront six titres de presse quotidienne, un choix de 14 magazines, un roman renouvelé tous les mois ainsi que le magazine de bord de la compagnie Arc-en-Ciel et le catalogue des articles proposés en duty free à bord des vols long-courriers.L'accès à iZipress est possible 48 heures avant le départ du vol. Le nombre de titres offerts à chaque passager varie en fonction de son degré de fidélité: de deux titres pour les non abonnés à 21 pour les clients les plus fréquents."Sur le réseau transatlantique, les passagers des classes Madras (Affaires) et Caraïbes (Premium Economy) pourront également lire la presse sur un iPad mini distribué par l?équipage (...) prêté pendant la durée du vol", ajoute la compagnie, spécialiste de la zone Caraïbes."IZipresse a été développée pour répondre à l'insatisfaction de nos passagers sur l'offre de journaux", a expliqué à l'AFP Sophie Jean-Victor, responsable du produit en vol chez Air Caraïbes. "Nous avions fait ce constat fin 2012 lors d'une enquête menée par Ipsos. Il fallait réagir", a-t-elle ajouté. "L'innovation est la solution qui s'est ensuite imposée".Seuls les passagers munis d'une tablette pourront accéder à cette offre pour le moment. "C'est une application développée pour les tablettes mais elle sera déclinée progressivement pour PC et MAC", a toutefois expliqué Mme Jean-Victor.Interrogée par ailleurs sur la pénalisation des éditeurs, la dirigeante a souligné qu'Air Caraïbes, dont la flotte est composée de huit avions, avait une contribution modeste. La ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant