Fin de vie : «Un projet de loi sans doute à la fin de l'année» selon Hollande

le
0
Fin de vie : «Un projet de loi sans doute à la fin de l'année» selon Hollande
Fin de vie : «Un projet de loi sans doute à la fin de l'année» selon Hollande

C'était une promesse du candidat Hollande : une grande réforme sur la fin de vie. Après la remise du rapport Didier Sicard en décembre dernier, l'avis du comité consultatif d'éthique était attendu en avril et un projet de loi prévu initialement en juin. Finalement, le CCNE a rendu ses conclusions publiques ce lundi 1er juillet : il recommande de ne pas légaliser l'assistance au suicide, ni l'euthanasie. En revanche, il propose plusieurs pistes pour améliorer la prise en charge des malades. De son côté, le président de la République a promis qu'il y aurait «un projet de loi sans doute à la fin de l'année» sur ce sujet.

«Le comité national d'éthique a souhaité ouvrir un débat public national, c'est également ma démarche. Donc au terme de ce débat il y aura, sans doute à la fin de l'année, un projet de loi» qui «complètera, améliorera la loi Leonetti», a annoncé lundi François Hollande, en marge de la visite d'un hôpital à Lorient. Le chef de l'Etat a souligné que le comité national d'éthique, qui lui a remis ses travaux ce jour, avait ouvert «des pistes de réflexion particulièrement intéressantes, notamment sur les soins palliatifs, l'accompagnement de la fin de vie».

Les réserves du comité d'éthique sur l'euthanasie

«La majorité des membres du comité expriment des réserves majeures et recommandent de ne pas modifier la loi actuelle, estimant qu'elle opère une distinction essentielle et utile entre laisser mourir et faire mourir, même si cette distinction peut, dans certaines circonstances, apparaître floue. Ils considèrent que le maintien de l'interdiction faite aux médecins de provoquer délibérément la mort protège les personnes en fin de vie, et qu'il serait dangereux pour la société que des médecins puissent participer à donner la mort.»

Sur la question de l'assistance au suicide, le CCNE considère également «que cette légalisation n'est pas souhaitable». Il ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


A lire aussi sur Le Parisien.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant