Fin de vie : le débat sur le suicide assisté est relancé

le
0
Un panel citoyen, mis en place par le comité d'éthique, préconise pour les patients en fin de vie «la possibilité de se suicider par assistance médicale», avec des «nuances».

Ils ont découvert «l'existence de tout un univers de lois et de réglementations sur la fin de vie». En quatre week-ends d'auditions, après «plusieurs témoignages poignants», ce panel de 18 citoyens «représentatifs» de la population, sélectionnés par l'Ifop, s'est fait une idée: «La possibilité de se suicider par assistance médicale constitue un droit légitime du patient en fin de vie ou souffrant d'une pathologie irréversible», a-t-il tranché. Même si les citoyens s'opposent à une inscription de l'euthanasie dans la loi, ils proposent des «exceptions d'euthanasie». C'est aller nettement plus loin que les deux précédentes réflexions d'experts sur le sujet, le rapport du professeur Didier Sicard, remis fin 2012 au président de la République, et l'avis du Comité consultatif national d'éthiqu...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant