Fin de semaine dans le rouge à Paris

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - En début de matinée, l'indice CAC 40 perdait 25,01 points à 4.034,11 points. La veille, il avait gagné 1,10%, rebondissant après trois séances consécutives de baisse.

"Le marché a besoin de souffler", profitant de l'absence d'information saillante à l'ouverture, estime Renaud Murail, gérant chez Barclays Bourse.

L'indice parisien reperdait du terrain après avoir été galvanisé par de bons indicateurs en zone euro et en Chine jeudi, qui ont occulté l'absence de nouvelles fraîches sur la politique monétaire américaine après la publication mercredi soir du compte-rendu de la dernière réunion de la banque centrale américaine (Fed).

Les marchés sont toujours dans l'attente de plus de détails sur le calendrier d'une réduction du soutien exceptionnel apporté par la Fed à l'économie et dont ils ont largement profité. Conditionné à l'amélioration de la conjoncture aux Etats-Unis, ce changement pourrait intervenir dès les prochaines réunions de l'institution monétaire en septembre ou octobre. En attendant, les investisseurs auront peu d'éléments à se mettre sous la dent au cours d'une séance peu fournie en indicateurs. Ils prendront connaissance des ventes de logements neufs pour le mois de juillet aux Etats-Unis (16H00) et de la deuxième estimation du Produit intérieur brut en Grande-Bretagne.

Ils garderont un oeil sur la grande réunion annuelle des banquiers centraux d'établissements de plusieurs pays, à Jackson Hole, dans le Wyoming (ouest des Etats-Unis), à laquelle seront toutefois absents le président de la Fed Ben Bernanke et celui de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi.

Enfin, la confirmation de la croissance allemande au deuxième trimestre, à 0,7%, n'a pas eu d'influence sur la cote.

Du côté des valeurs, Air Liquide (+0,34% à 104,50 euros) figurait dans le peloton de tête du CAC 40. Le titre profitait d'un relèvement de recommandation à "acheter" par Deutsche Bank.

Les bancaires reculaient à l'image de Crédit Agricole (-0,54% à 8,10 euros), Société Générale (-0,56% à 34,48 euros) et BNP Paribas (-0,70% à 49,51 euros).

Les valeurs cycliques étaient en berne comme Bouygues (-1,62% à 23,64 euros), Saint-Gobain (-1,36% à 35,59 euros), Schneider Electric (-0,95% à 59,62 euros) ou encore Renault (-1,13% à 59,36 euros).

Le Revenu, avec AFP

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant