Fin de mission pour "Lapin de Jade", robot lunaire chinois

le
0
Fin de mission pour "Lapin de Jade", robot lunaire chinois
Fin de mission pour "Lapin de Jade", robot lunaire chinois

Le Lapin de Jade, un véhicule téléguidé envoyé par Pékin sur la Lune, s'est définitivement éteint, ont annoncé mercredi les médias d'Etat chinois, le "rover" faisant ses adieux après près de trois ans de mission marqués par plusieurs phases de coma.Conçu pour être opérationnel douze semaines, le "Lapin de Jade" (Yutu en mandarin) aura finalement sondé et arpenté le sol lunaire durant 31 mois, enchaînant problèmes techniques et résurrections pour le plus grand plaisir des internautes chinois.L'appareil, symbole des ambitions spatiales du régime communiste, était devenu une source de fierté en Chine, où la population s'est enthousiasmée de ses prouesses, abondamment commentées sur les réseaux sociaux.Mais cette fois le "rover" a finalement cessé pour de bon ses activités, a affirmé l'agence officielle Chine nouvelle, citant l'Administration d'Etat pour la science, la technologie et l'industrie au service de la Défense nationale.Un demi-siècle après les Etats-Unis et leur programme Apollo, la Chine a les yeux braqués sur la Lune, où elle rêve d'être le premier pays asiatique à envoyer un homme, probablement après 2025.Soucieuse de perfectionner ses techniques, la Chine avait réussi à faire alunir fin 2013 sa sonde Chang'e-3 (du nom de la déesse chinoise de la lune), puis à débarquer sur la surface le "Lapin de jade", une mission qualifiée de "plein succès". Un tel alunissage en douceur ? exploit que seuls les Etats-Unis et l'URSS étaient parvenus à réaliser auparavant - n'avait plus été accompli depuis plus de 37 ans.Le "rover", qui a pu envoyer de nombreuses photographies et relevés depuis la Lune, avait cependant rencontré un problème mécanique qui l'a plongé dans des longues phases de coma, exacerbant à chaque fois l'inquiétude de ses fans chinois.Sur un compte de microblogs officiel, un ultime message attribué au "Lapin de jade" offrait ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant