Fin de mandat délicate pour Rémy Pflimlin

le
0
Après des mois de pression avec sa tutelle, qui n'a cessé de souffler le chaud et le froid sur la donne financière, le président de France Télévisions, Rémy Pflimlin, a obtenu l'assurance de mener son mandat jusqu'à son terme.

La pilule a dû être amère à avaler pour Rémy Pflimlin. Il faudra toute la placidité du président de France Télévisions pour faire face à la nouvelle donne que lui impose le gouvernement. Sa mission est claire: s'il doit accepter une baisse de ses ressources, se débrouiller avec la perte comptable du groupe et la baisse de ses recettes publicitaires, le patron de la télévision publique doit aussi maintenir «la qualité de ses programmes». Autrement dit, le rééquilibrage financier ne se fera pas en rognant sur les budgets des grilles. Pour lui éviter une telle tentation, les pouvoirs publics se sont bien gardés de revoir à la baisse ses obligations envers la création. France Télévisions devra ainsi verser, bon an mal an, autour de 400 milli...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant