Fin de la mutinerie au centre pénitentiaire de Bourg-en-Bresse

le
0

(Actualisé avec détails) LYON, 20 janvier (Reuters) - Une mutinerie qui avait éclaté mardi matin au centre pénitentiaire de Bourg-en-Bresse (Ain) en raison d'une fouille de détenus a été maîtrisée à la mi-journée, a-t-on appris auprès des syndicats policiers de la pénitentiaire. "Les détenus n'ont pas apprécié d'être réveillés pour cette fouille qui les a pris par surprise", a précisé Pascal Pieltant, responsable du syndicat UFAP-UNSA à Bourg-en-Bresse. Pour mener à bien cette fouille, les surveillants ont dû rassembler 14 détenus dans une salle d'activité. Certains d'entre eux, connus pour être dangereux, ont détruit le mobilier présent dans la salle et jeté pieds de chaises et tables sur les surveillants qui tentaient de les maîtriser. Un surveillant a été blessé à la tête et évacué. L'ERIS (Equipe Régionale d'Intervention et de Sécurité) est intervenue en fin de matinée dans l'établissement pénitentiaire et cinq détenus, les plus dangereux, ont été transférés dans des établissements de la région", précise Pascale Pieltant. Les autres ont été placés au quartier disciplinaire. L'inscription "Vous êtes en train de créer des Kouachi et des Coulibaly", en référence aux djihadistes qui ont tué 17 personnes en France du 7 au 9 janvier, a été retrouvée dans la salle d'activité où étaient retranchés les mutins, a-t-il dit. La prison de Bourg-en-Bresse avait déjà connu des événements similaires le 1er août 2013. Le centre pénitentiaire de Bourg-en-Bresse, construit en 2010 compte 700 places. Il ne connaît pas de problème de surpopulation. (Catherine Lagrange, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant