Fin de l'impunité des conducteurs de véhicules immatriculés à l'étranger

le
3
La gendarmerie française n'épargnera plus les chauffards européens. muriel pichon/shutterstock.com
La gendarmerie française n'épargnera plus les chauffards européens. muriel pichon/shutterstock.com

(Relaxnews) - A compter du 7 novembre, les conducteurs des véhicules immatriculés dans les autres Etats membres de l'Union européenne, flashés par les radars français, seront poursuivis, dès lors qu'ils commettront des excès de vitesse ou des franchissements de feu rouge en France. Ils ne bénéficieront donc plus d'aucune immunité.

Le 7 novembre correspond à la date d'entrée en vigueur de la nouvelle directive européenne consistant à faciliter les échanges transfrontaliers d'informations sur les conducteurs en infraction.

Le Centre national de Rennes, qui gère toutes les contraventions constatées par les radars automatiques, aura dorénavant accès aux fichiers d'immatriculation des autres états membres de l'Union européenne. Il pourra ainsi facilement retrouver et identifier les propriétaires des véhicules immatriculés dans ces pays, dont les conducteurs ont commis une infraction à la vitesse ou un franchissement de feu rouge sur le territoire français.

Il en va de même du côté des autres états membres, qui pourront ainsi se mettre en relation avec des conducteurs français ayant commis une infraction sur leurs routes.

Ces dispositions s'appliquent dans 25 pays de l'Union européenne. Seuls trois états (le Royaume-Uni, l'Irlande et le Danemark) n'ont pas signé cet accord.

Depuis le déploiement des radars vitesse en France, environ 21% des infractions relevées concernent des véhicules immatriculés à l'étranger, alors qu'ils ne représentent que 5% du trafic.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • duine le mercredi 6 nov 2013 à 15:36

    Le journaleu oublie au passage de préciser que le contrevenant n'aura pas de perte de points car nous sommes les seuls en europe à avoir ce système de perte de points!!!

  • paumont1 le mercredi 6 nov 2013 à 14:09

    Grossière erreur! Si un étranger reçoit une contredanse française, rien au monde ne peut l'empêcher de la mettre à la poubelle sans autre forme de procès, rien au monde ne permet en effet d'engager le moindre recours contre cette action de défense évidente...

  • cay06 le mercredi 6 nov 2013 à 09:09

    Et bien, il était temps! J'ai été flasché en 1982 sur une route en Suisse et reçu la contravention à domicile par la gendarmerie.