Fin de l'enquête sur la mort de quatre enfants à Gaza en 2014

le , mis à jour à 08:04
2

JERUSALEM, 12 juin (Reuters) - L'enquête sur la mort de quatre enfants palestiniens tués lors de l'intervention d'Israël à Gaza en 2014 a conclu à une erreur dans la procédure d'identification des victimes qui ne justifie pas de poursuites pénales, a annoncé l'armée israélienne. Plusieurs journalistes étrangers avaient assisté à cette opération aérienne intervenue le 16 juillet 2014 et qui avait coûté la vie à quatre enfants qui, selon des témoins, jouaient au football sur une plage. Le lieutenant-colonel Peter Lerner, porte-parole de l'armée israélienne, a expliqué que les enfants se trouvaient dans une zone "utilisée exclusivement par des activistes" et qu'il n'avait pas été possible de les identifier en tant que tels avant de mener le raid. "Après avoir examiné les éléments de l'enquête, le procureur général militaire a conclu que la procédure d'attaque en question était conforme aux dispositions du droit israélien et du droit international", précise Peter Lerner sur Facebook. Les autorités israéliennes avaient ouvert une enquête interne pour déterminer si l'armée avait enfreint les règles militaires dans cette affaire qui avait suscité des accusations de crime de guerre. L'intervention menée pendant deux mois par Israël dans la bande de Gaza s'était soldée par la mort de plus de 2.100 Palestiniens, principalement des civils. Soixante-sept soldats de Tsahal et six civils israéliens avaient également péri au cours de ce conflit. Israël entendait faire cesser les tirs de roquettes auxquels procédaient régulièrement le Hamas et d'autres groupes palestiniens en direction du territoire israélien. (Dan Williams; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 35924358 le vendredi 12 juin 2015 à 13:04

    En effet, vous avez parfaitement raison. il est devenu très urgent de sanctionner l'Etat de Palestine qui forme ses enfants à poser des bombes et à lancer aveuglément des roquettes et missiles sur l'Etat d'Israel. Sans compter ses dirigeants du Hamas qui utilisent les enfants comme boucliers humains.

  • e.thelen le vendredi 12 juin 2015 à 10:51

    combien d'enfants devront -ils encore mourir avant de prendre des dispositions à l' encontre de cet état criminel ?