Fin de l'alerte sur le Furosémide Teva

le
0
Toutes les mesures nécessaires à la protection des malades après la découverte de somnifères dans une boîte de diurétique ont été menées à bien, a annoncé l'agence du médicament. L'enquête suit son cours.

L'état d'alerte aura duré près de deux semaines. Jeudi matin, le directeur de l'Agence du médicament (ANSM) Dominique Maraninchi a annoncé que toutes les mesures de protection requises par la découverte d'anomalies dans des boîtes de Furosémide Teva 40 mg avaient été menées à bien et que l'alerte était par conséquent levée. La présence de comprimés de somnifères dans une boîte de ce diurétique générique avait conduit au rappel de la totalité des lots disponibles en France.

Selon Dominique Maraninchi, l'enquête conduite par les inspecteurs de l'ANSM puis par la gendarmerie a prouvé que l'erreur de conditionnement révélée par un pharmacien de Saint-Malo était «un phénomène probablement isolé». «Nos analyses faites sous contrôle de la police n'ont pas mon...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant