Fin de garde à vue pour un suspect dans l'enquête Merah

le
0
UN SUSPECT ENTENDU DANS L'AFFAIRE MERAH RELÂCHÉ
UN SUSPECT ENTENDU DANS L'AFFAIRE MERAH RELÂCHÉ

TOULOUSE (Reuters) - Un homme de 38 ans arrêté mardi près de Toulouse dans l'enquête sur les complicités dont aurait pu bénéficier Mohamed Merah a été relâché mercredi après-midi et aucune charge n'a été retenue contre lui, a-t-on appris jeudi de source policière.

L'autre suspect interpellé le même jour, âgé de 25 ans et transféré mercredi matin au siège de la Sous-direction antiterroriste (Sdat) en région parisienne, était toujours en garde à vue jeudi, a-t-on précisé.

L'homme de 38 ans, frère du criminel toulousain Patrice Alègre qui a été condamné pour des viols et meurtres commis dans les années 1990, n'a pour sa part pas d'antécédent judiciaire.

Il a fait l'objet de vérifications d'usage avant d'être relâché.

"Ça fait partie du traitement normal de ce genre de dossier. Il y en a déjà eu, il en aura d'autres", a indiqué la source.

Ces deux arrestations sont intervenues dans le cadre des investigations menées autour de Mohamed Merah, qui a tué sept personnes à Montauban et à Toulouse en mars 2012.

Se réclamant d'Al Qaïda, le "tueur au scooter" avait été abattu par la police venue l'arrêter, après un long siège de son domicile.

Les enquêteurs recherchent depuis le début de l'affaire un troisième homme, présent avec Mohamed Merah et son frère Abdelkader au moment du vol du scooter qui a servi à commettre les meurtres.

Sept autres personnes ont déjà été interpellées depuis le début de l'année dans cette enquête. Toutes ont été relâchées.

Jean Décotte, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant