Fin de cavale pour le voleur de Picasso

le
0
Le malfrat était par ailleurs connu pour avoir assisté par hasard aux derniers instants de Lady Di.

L'obstination policière a payé. Il y a deux mois de cela, un malfrat audacieux, Abdelatif Redjil, alias le «Serrurier», parvenait à prendre la fuite en pleine audience lors de son procès. Il était jugé pour le recel de trois œuvres de Picasso évaluées à 50 millions d'euros, volées en 2007 au domicile parisien de l'une des petites-filles de l'artiste. Parmi les toiles dérobées, la célèbre Maya à la poupée. Le «Serrurier» a été retrouvé, arrêté mercredi dernier, placé en garde à vue, puis écroué vendredi à Paris, avec escorte renforcée tant ses talents de passe-muraille ont donné du fil à retordre à ses poursuivants.

C'est pour une succession de casses de distributeurs de billets que ce voyou de 54 ans voit donc sa carrière interrompue par les enquêteurs de l'antenne de la police judiciaire de Meaux (Seine-et-Marne). Durant sa cavale, il serait parvenu, selon la police, à mettre la main sur près de 33.000 euros, en pillant en douceur les auto

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant