Fin d'une longue prise d'otages dans un commissariat en Arménie

le
0
    EREVAN, 23 juillet (Reuters) - Des preneurs d'otages proches 
de l'opposition au pouvoir arménien ont libéré les quatre 
derniers policiers qu'ils retenaient depuis près d'une semaine à 
Erevan, a-t-on appris auprès du médiateur chargé de mener les 
négociations. 
    Les assaillants avaient pris le contrôle d'un commissariat 
le 17 juillet pour réclamer entre autres la libération de Jirair 
Sefilian, un dirigeant de l'opposition et ancien commandant 
militaire arrêté le mois dernier pour détention illégale 
d'armes. 
    Le premier jour, ils ont tué un policier et en ont blessé 
deux autres avant de relâcher deux otages, puis trois autres 
lundi dernier. 
    Parmi les derniers captifs figuraient le directeur adjoint 
de la police nationale et le chef adjoint de celle d'Erevan. 
    Afin d'accélérer le dénouement, les autorités ont accepté 
d'installer un centre de presse improvisé dans "une zone neutre" 
près du commissariat, comme le souhaitaient les preneurs 
d'otages, désireux de s'exprimer devant les médias.    
    Jirair Sefilian reproche notamment au président Serj 
Sargsian sa gestion du conflit entre séparatistes pro-arméniens 
et forces azerbaïdjanaises dans la région du Haut-Karabakh. 
     
 
 (Hasmik Mkrtchyan, Simon Carraud pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant