Fimalac: une forte capitalisation, mais un flottant réduit.

le
0

(CercleFinance.com) - Plutôt discret, le holding Fimalac, qui doit son nom à son PDG et actionnaire très majoritaire Marc Ladreit de Lacharrière, gagne à être connu. Son recentrage sur les médias numériques semble payant : en trois ans, le cours de l'action Fimalac a décollé de plus 120%, et à 114 euros, la voilà à son sommet historique. Au point que sa capitalisation, de l'ordre de trois milliards d'euros, est désormais équivalente à celle de Lagardère.

Fimalac ? Le holding était historiquement connu pour sa participation dans l'agence de notation-crédit Fitch, l'un des “trois grands” du secteur. Mais depuis 2015, le groupe n'en détient plus que 20%. Fimalac est aussi présent dans l'immobilier avec plusieurs immeubles, notamment dans les pays anglo-saxons, et possède également 40% du groupe Barrière.

Mais le véritable changement de cap survenu chez Fimalac ces dernières années est son développement en direction des médias numériques, avec Webedia, à partir de 2013. Cette société digitale multiplie les acquisitions de “marques médias” au nombre desquelles se trouvent des sites comme Purepeople, Allociné, 750g (cuisine), Easy Voyage, (tourisme), Jeuxvideo.com, ...

“L'intention du groupe Fimalac est de développer prioritairement son pôle Digital dans les prochaines années, tant en France qu'à l'international, pour en faire un leader sur ses thématiques spécialisées”, indiquait le holding dans son dernier rapport semestriel.

Ce qui semble fonctionner : hier soir, Fimalac a fait état d'un CA 2016 en hausse de près de 60% à 358,3 millions d'euros. Le pôle digital, organisé autour de Webedia, affiche des ventes de 214,4 millions, en hausse d'environ 60% en données publiées grâce aux acquisitions. Mais aussi d'environ 10% à données comparables, ajoute le groupe, un taux de croissance interne robuste.

Autre activité clé, l'Entertainment, qui porte notamment sur la gestion de salles de spectacles, affiche 56,2% de croissance publiée à 119 millions d'euros.

Reste, pour une valeur de cette taille, un flottant très réduit qui déroute habituellement les investisseurs institutionnels : M. Ladreit de Lacharrière détient 89,8% du capital de Fimalac, et de plus le groupe possède 4,3% de son propre capital. Ce qui ne laisse qu'un strapontin aux actionnaires minoritaires composant le flottant.

Prochain événement inscrit sur l'agenda de Fimalac : les comptes 2016, attendus le 6 avril prochain.

EG


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant