Filmés le long des rives, les aoûtiens de Paris ne sont plus invisibles

le
0
Deux des « Parisiens d'août » interviewés par Stéphane Mercurio lors de son périple sur les berges du canal de l'Ourcq à Paris.
Deux des « Parisiens d'août » interviewés par Stéphane Mercurio lors de son périple sur les berges du canal de l'Ourcq à Paris.

Chaque jour pendant un mois, Stéphane Mercurio met en ligne une courte séquence montrant la vie de la ville en été.

En cette fin du mois d’août, alors que les derniers ­vacanciers entament leur remontée vers la capitale, Stéphane Mercurio poursuit son voyage au fil de l’eau. Pendant un mois, la documentariste, arpente, caméra au poing, les berges du canal de l’Ourcq, à Paris, allant à la rencontre de celles et ceux qui ne partent pas en vacances. Et poste quotidiennement ses vidéos sur Facebook. Seule, elle assure repérage, prise de vue et de son, montage.

Un dispositif minimalpour cette documentariste professionnelle qui a notamment réalisé A l’ombre de la République (2012), où elle suivait le travail du ­contrôleur général des prisons.Mais qui ouvre aussi, paradoxalement, un vaste champ des possibles. Déambuler à Paris en août, c’est faire l’expérience d’une liberté ­retrouvée. Le temps est comme suspendu, le rythme s’apaise, les sons changent. Le canal devient une bulle de calme au sein de la ville, où la nature semble reconquérir sa place.

Une misère plus visible Partie de La Villette le 1er août, ­Stéphane s’amuse de son périple : « Je pensais être déjà sur les rives de la Seine à cette date, souriait-elle, entre deux prises, au sud du canal de l’Ourcq, mardi 23 août. Ce sera peut-être pour l’année prochaine, qui sait ! » La cinéaste prend son temps, faisant de la lenteur l’enjeu même de son projet.

Qui sont « les Parisiens d’août » filmés par Stéphane Mercurio ? Des citadins en vacances dans une ville désertée. On pêche, on danse, on chasse des Pokémon. On croise aussi des emplo...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant