Filmer avec le mobile, nouveau tremplin pour les jeunes réalisateurs

le
0
Filmer avec le mobile, nouveau tremplin pour les jeunes réalisateurs
Filmer avec le mobile, nouveau tremplin pour les jeunes réalisateurs

Vine, Instagram, films amateurs: les vidéos au smartphone sont omniprésentes sur internet mais les téléphones, toujours plus sophistiqués, permettent aussi à des réalisateurs débutants de tourner des courts métrages à moindres frais en espérant se faire remarquer, comme au Mobile Film Festival qui s'achève mardi soir."1 mobile, 1 film, 1 minute". Avec un principe simple, l'objectif de ce festival, créé en 2005, est "de dépoussiérer le court métrage et d'aller à la rencontre du jeune public qui se trouve désormais sur internet", expliquait lors d'une conférence de présentation Bruno Smadja, son fondateur. Pour cette 9e édition, 710 films ont été envoyés au Mobile Film Festival, dont le palmarès sera dévoilé mardi soir, lors de la cérémonie de remise des prix, avec une récompense principale de 15.000 euros.Le jury, présidé par le réalisateur Jean-Pierre Jeunet, compte notamment la productrice Anne-Dominique Toussaint ou Lorenzo Benedetti, le fondateur de Studio Bagel, chaîne humoristique sur YouTube.Aujourd'hui, "tout le monde a accès à la technique", constatait récemment Jean-Pierre Jeunet, qui a "commencé avec le super 8 de (ses) parents". Mais si "la technique est plus simple, il faut toujours trouver des idées et savoir raconter des histoires", ajoutait-il à propos du festival. "Faire un film qui dure une minute avec un mobile, c'est vraiment peu coûteux", confirme à l'AFP le lauréat de l'édition 2013, Guillaume Renusson, 23 ans. Son film, "une minute de silence", réussit à traiter en 59 secondes très intenses un sujet aussi lourd que l'inceste. "Etant très jeune, c'était très difficile d'aller chercher des sous auprès du CNC", ajoute celui qui a vécu ce premier prix comme "un bon marchepied" et a reçu, depuis, d'autres aides et récompenses. Pas de géant technologique Autre facteur de développement du film au ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant