Film porno : l'ancien maire d'Asnières nous répond

le
0
Une scène de Korruption. Je n'y ai exercé aucun droit de regard (...) pour éviter la censure, explique l'ancien maire.
Une scène de Korruption. Je n'y ai exercé aucun droit de regard (...) pour éviter la censure, explique l'ancien maire.

Suite à notre article "Un film porno tourné à la mairie d'Asnières !", Sébastien Pietrasanta ancien maire d'Asnières-sur-Seine nous a adressé le droit de réponse suivant. "Contrairement aux allégations infondées reprises telles quelles dans votre article, il ne s'agit en aucune manière, ni de près, ni de loin, d'un film à caractère pornographique. Une plainte en diffamation a d'ailleurs été déposée par le réalisateur à ce sujet. Il n'y a eu aucune scène de nu tournée en mairie. L'auteur principal de ce film n'est autre que le maire adjoint à la culture de la ville (UMP) de Bois-Colombes, qui a également tourné dans Plus belle la Vie. D'après les explications qui avaient été fournies par monsieur Richard Thomson réalisateur du film, il s'agit d'une comédie dénonçant plusieurs formes de corruptions dans la politique et les medias, parmi lesquels, celles qui ont trait à l'exploitation sexuelle des femmes. (...)J'avais donné mon autorisation à ce qui m'avait été présenté comme un film visant à lutter contre la corruption, laissant libre cours à la créativité de l'auteur. Je n'y ai exercé aucune droit de regard, non pas par irresponsabilité, mais pour éviter la censure. Il a sollicité les services de la ville pour tourner des séquences de ce film dans l'enceinte de la mairie d'Asnières. Comme ce fut le cas pour de nombreux tournages auparavant, j'ai donné mon accord. En devenant maire, j'ai perpétué la tradition qui...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant