Film catastrophe et films de patrimoine : notre sélection cinéma

le
0
Film catastrophe et films de patrimoine : notre sélection cinéma
Film catastrophe et films de patrimoine : notre sélection cinéma

Chaque mercredi, La Matinale vous présente les meilleurs films à voir sur grand écran.

LA LISTE DE NOS ENVIES Les films catastrophe ont beau être passés de mode, l’apocalypse déclenchée par l’explosion de la plate-forme pétrolière Deepwater Horizon fait un excellent thriller. Et dans un documentaire touchant, Bertrand Tavernier se livre à une sorte de bilan existentiel.

LE GRAND RETOUR DU FILM CATASTROPHE : « Deepwater », de Peter Berg

Les films catastrophe sont passés de mode. Le temps où les spectateurs étaient prêts à trembler par millions pour un avion gros-porteur (Airport), un navire de croisière (L’Aventure du Poséidon) ou un gratte-ciel en flammes (La Tour infernale), à condition qu’ils fussent fictifs et emplis de stars, est passé depuis bientôt quarante ans. Les catastrophes, elles, n’ont pas renoncé, attendant leur heure pour retrouver le chemin des écrans.

Celui-ci passe par la pandémie de films « inspirés de faits réels ». Quoi de plus réel qu’une éruption, un séisme, une tempête ? Quoi de plus réel que la catastrophe qui détruisit, le 20 avril 2010, la plate-forme d’exploration et de forage pétroliers Deepwater Horizon ?

Le scepticisme que pouvait inspirer sa reconstitution par le producteur Lorenzo Di Bonaventura – dû, entre autres, à sa volonté affichée de ne pas évoquer les conséquences apocalyptiques de l’accident sur l’environnement – se dissipe au fil d’un récit d’une clarté pédagogique exemplaire, qui allie les figures les plus classiques du cinéma américain aux images saisissantes d’un gigantesque objet industriel brusquement pris de...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant