Fillonistes et copéistes comptent les points

le
0
À l'élection à la tête des députés UMP de Jacob, proche de Copé, répond le soutien de Pécresse à Fillon.

À l'UMP, on s'était promis d'attendre le lendemain des législatives pour ouvrir la bataille du congrès et de la course à la présidence du parti. Au terme de la première semaine qui s'achève après la défaite de la droite, dimanche, on peut déjà compter les premiers points.

Sur son service, Jean-François Copé a ouvert la marque avec l'élection de son protégé, Christian Jacob, à la tête du groupe UMP. Beaucoup attendaient un échange serré avec, face au député maire de Provins, le double Xavier Bertrand-Hervé Gaymard. Contraindre Jacob à un second tour aurait été une première démonstration de force. Quant à le battre... Le résultat a été tout autre et les rivaux de Copé ont essuyé un ace avec la réélection de Jacob par 60 % des suffrages dès le premier tour. Est-ce à dire que le match est plié? Ni les amis de Xavier Bertrand ni les fidèles de François Fillon ne le croient.

«Copé a été obligé de mouiller la chemise»

«La candidature de Xavi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant