Fillon veut tenir toute sa place dans la bataille de 2012

le
0
«Règle d'or»: le premier ministre est favorable à une convocation du Congrès.

Une violente charge contre la gauche. Évoquant mardi sur Europe 1 l'inscription dans la Constitution d'une «règle d'or» limitant les déficits, François Fillon a reproché au PS sa «démagogie», alors que les socialistes ont fait savoir qu'ils ne voteraient pas ce texte: «Il y a un problème de crédibilité, a martelé le premier ministre. S'ils pensent qu'il faut raconter des fadaises aux Français pour gagner (en 2012)... Nous allons les mettre devant leurs responsabilités.» Devant les députés UMP, il a encore enfoncé le cou: «Compte tenu de l'aggravation de la situation des marchés, il est possible que nous soyons obligés de convoquer un Congrès à l'automne.»

Alors que le chef de l'État, qui a abandonné l'interview du 14 juillet, s'emploie à rester en retrait, le premier ministre monte au front, avant la trêve estivale. Il a répété mardi qu'il n'y aurait aucune pause dans les réformes et que 2012 se jouerait sur la «continuité». Il en a profité p

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant