Fillon veut rester à Matignon

le
0
Le premier ministre ne veut pas laisser Jean-Louis Borloo préempter la question sociale. Une contre-offensive sur le terrain de son principal rival pour le poste de premier ministre

Ne pas se laisser voler la vedette. Alors que s'achève la séquence des retraites, et à quelques semaines du remaniement gouvernemental, François Fillon a longuement livré sa vision de la réforme et du dialogue social, devant les ingénieurs et scientifiques de France, reçus mercredi à Matignon. Une contre-offensive sur le terrain de son principal rival pour le poste de premier ministre, Jean-Louis Borloo, qui se pose depuis des semaines comme «l'incarnation du dialogue social» (selon les mots de l'un de ses principaux soutiens au gouvernement, Marc-Philippe Daubresse), atout majeur pour la fin du quinquennat.

François Fillon, qui fut ministre du Travail sous Jacques Chirac (2002-2004) et revendique la paternité de la précédente réforme des retraites (2003), a voulu démontrer mercredi qu'il n'avait de leçons à recevoir de personne sur ce terrain-là. Alors que son sort à Matignon est tangent, il a défendu avec vigueur le bilan du gouvernement depuis trois ans, sans hü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant