Fillon : «Un risque de déflagration sociale»

le
1
INTERVIEW - Un an après la présidentielle, l'ancien premier ministre dresse un sombre bilan de l'action du chef de l'État. Il craint une «décomposition psychologique et morale du pays» et une «atomisation de notre République qui rendrait la France très difficile à gouverner».

LE FIGARO MAGAZINE - Les socialistes disent que des mesures trop radicales aggraveraient les tensions sociales. Vous les croyez?

François Fillon - Le risque de déflagration sociale vient précisément de ce manque de courage. S'ajoutent des mauvaises décisions accumulées par le gouvernement depuis un an. Ce mélange de faiblesse et d'erreurs a pour conséquence l'augmentation du chômage et la récession économique que j'ai annoncées depuis le mois de juillet. Le quinquennat est en miettes, brisé, comme les espoirs que ses électeurs avaient mis dans l'élection de François Hollande.

Quel bilan tirez-vous de la première année de François...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • newwin le mercredi 15 mai 2013 à 17:57

    HOLLANDELA FRANCE FAIBLE