Fillon : un programme libéral et conservateur

le
2
Fillon : un programme libéral et conservateur
Fillon : un programme libéral et conservateur

Ne parlez pas de « réformes » à François Fillon, il préfère revendiquer sans détour « une transformation économique et sociale ». Et c'est bien un programme radicalement à droite qu'assume l'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy : libéral, voire thatchérien, sur le plan économique, traditionaliste et conservateur sur les questions de société, realpolitik en politique étrangère. Son rival, Alain Juppé, lui concède le programme le plus « audacieux »... mais en même temps « le moins crédible ».

Monsieur Austérité

Fillon ne promet pas moins de 100 Mds€ d'économies budgétaires (Etat et collectivités locales) contre 85 à 100 Mds€ pour Juppé. Principale source de diminution des dépenses publiques : le nombre de fonctionnaires, que Fillon veut réduire d'au moins 500 000 sur le quinquennat, contre 200 000 pour Juppé. Le premier veut repasser à la semaine de 39 heures dans la fonction publique avec une augmentation des rémunérations. Le second se contente d'annoncer une « augmentation du temps de travail ».

VIDEO. Comment François Fillon va réduire de 100 milliards la dépense publique

Flexibilité, la solution

Les deux candidats veulent rendre le contrat de travail plus flexible. Fillon, plus radical, veut faciliter les licenciements économiques en introduisant le motif de réorganisation de l'entreprise au sein de la procédure de licenciement et permettre aux sociétés de « s'adapter » au contexte économique. Il préconise aussi la suppression du monopole syndical.

 

Vive les 48 heures

Fillon comme Juppé souhaitent redonner le pouvoir de décision aux entreprises sur la durée du travail. Mais, pour le premier, la référence de base doit être la limite européenne, soit 48 heures hebdomadaires. Juppé souhaite repousser celle-ci à 39 heures.

VIDEO. La mesure phare de François Fillon : « La suppression de la durée légale du travail »

 

Le credo de la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 il y a 6 mois

    Il ne peut pas y avoir d'avancée sociale sans production de richesses , Il n'y a pas d'égalité sociale quand plus de 5 millions de personnes , statuts spéciaux , fonctionnaires et assimilés ponctionnent cette richesse et vivent sur le dos des salariés et des entreprises. Départ en retraite plus tôt , Meilleurs calcul de la retraite , absence au travail double du privé , temps de travail inférieur au privé . Pas de délais de carence.

  • M8252219 il y a 6 mois

    5.5 millions de fonctionnaires travaillant 39h par semaine au lieu de 34h , soit 5 h de plus : = 27 500 000 h de récupérées : Soit en valeur poste de travail 27 500 000 : 39 = 705 128 postes économisés . Il est donc tout à fait envisageable de réduire de 500000 le nombre de fonctionnaires .