Fillon : «Si on continue, les Français vont descendre dans la rue»

le
62
Fillon : «Si on continue, les Français vont descendre dans la rue»
Fillon : «Si on continue, les Français vont descendre dans la rue»

Candidat déclaré à la primaire à droite pour 2017, l'ancien Premier ministre François Fillon évoque une dissolution en cas de lourde défaite du PS dimanche dans l'interview qu'il a accordé au Parisien-Aujourd'hui.

On annonce une « vague bleue » dans les urnes dimanche. Ce sera la victoire de qui ? De toute l'UMP ou de Nicolas Sarkozy ?

François Fillon :  Ce sera d'abord la défaite de la gauche et le succès de nos candidats qui sont engagés sur le terrain. Ce sera la démonstration que l'UMP et le centre droit sont la seule alternative politique. Et pas le FN, même s'il progresse. Le fait que notre famille politique soit plus soudée que ces dernières années est un atout.

L'opposition a donc un patron ?

Avec Nicolas Sarkozy, l'UMP a un président qui compte dans le débat public. Mais ce serait réducteur pour les candidats de dire que ce sont les dirigeants nationaux qui font les élections locales. Et je rappelle que les municipales avaient été largement gagnées par l'UMP en 2014, malgré les difficultés que nous rencontrions.

En cas de bérézina pour le PS, François Hollande peut-il garder Manuel Valls ?

La lourde défaite de la gauche sera un coup de tonnerre politique. Mais on ne me fera jamais dire que le sort du gouvernement est suspendu à des élections locales. Pour autant, la colère doit être entendue. François Hollande ne propose pas des réformes puissantes pour sortir de la crise. Le pays est bloqué. La dissolution de l'Assemblée pourrait être une solution. Mais c'est au président de décider.

Vous pensez que son quinquennat est déjà fichu ?

Cela va être très difficile d'inverser la situation. Il faudrait des réformes radicales et courageuses. Je ne le vois pas prendre ce risque à deux ans de la présidentielle. Sa majorité est divisée, et son gouvernement paralysé.

Vous président, quel serait  votre plan de bataille contre le chômage ?

Ce qui est en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2487190 le vendredi 27 mar 2015 à 23:30

    Faut une France NI PS !!! NI UMP !!!

  • sissi01 le vendredi 27 mar 2015 à 21:53

    les franchouillard gavés de bique maque et d infame redbule ou cauca vont descendre dans la rue ha bon..... laissez moi riredescendre dans la rue mais pourkoi il faut preciser accueillir les champions du monde bidons du hand?ou peut etre casquete pikousée ou gradouble..; les louseurs .... suisses éliminés au 456e tourmais aussi pour aller voir brailler kro la loque de gstaad...c'est ca les franchouillards

  • mark92 le vendredi 27 mar 2015 à 21:38

    En 1968, il a suffit que des petits kons, dont l'allemand (député européen à la charge de la France) pour une cachuète entraine des milliers de Français dans la rue. Et maintenant, personne ne bouge malgré la crise ??.

  • apierro3 le vendredi 27 mar 2015 à 21:09

    C'est pas le MOSSIEUR qui était à la tête de l'état qui a fait 1 million de chômeurs, qui tient tous les records en matières de dettes publiques et de délocalisation??? C'est pas lui qui est dans un parti qui ne sait même pas combien ils font de meeting, ce que ça coûte et qui les finance??? Et ils veulent gérer la FRANCE????? Sans blagues.... Y en a une autre comme ça avant qu'on aille se coucher...???

  • mfouche2 le vendredi 27 mar 2015 à 19:17

    Fillon a parfaitement senti l état d'esprit de la grande majorité des français , qu'ils soient sans dents, avec chicots , ou avec quelques dents même si ceux ci rackettés par le fisc tiennent en France aujourd hui de l espèce en voie de disparition . Tous en ont raz le bol de la socialie mais leur exaspération va aujourd hui bien au delà . Ils ne supportent plus une caste poltique monarchique d ultra privilégiés vivant grand train sans courage , et depensant sans compter l argent des français

  • idem12 le vendredi 27 mar 2015 à 18:58

    bof il y a encore de la marge, vers 25%-30 % de chômage peut-être...

  • frk987 le vendredi 27 mar 2015 à 18:24

    Dans 25 mois on sera débarrassé des socialos, c'est la bonne nouvelle du jour !!!!! soit 18.000 heures.

  • frk987 le vendredi 27 mar 2015 à 18:21

    Pour gpadbol , je suis un simple ex travailleur...alors j'ai du temps pour voir la politique ubuesque du PS et essayer de faire comprendre qu'on ne gouverne pas avec des mensonges éhontés, avec une vie privée honteuse....de l'ado attardé au scooter. Imaginez Obama dans cette situation, il aurait été viré à juste titre ne serait-ce que pour sa vie privée SCANDALEUSE autant que celle de DSK , le grand mentor économique du PS.

  • M7313387 le vendredi 27 mar 2015 à 18:11

    Oui François, et ils crieront : Fillon Président! et les femmes, nues se jetteront à vos pieds. Marine et Nicolas vous prêteront allégeance pendant que des nains grassouillet chanteront OH, OH OH François... bonne nuit François.

  • gpadbol le vendredi 27 mar 2015 à 18:03

    Plié de rire sur ce forum. Il n'y a que des vrais travailleurs sur ce forum à vous lire. Vous en connaissez beaucoup des bosseurs qui passent leurs temps sur ce forum pendants les heurs de travail?Moi je n'y vois que des glande.... et des donneurs de leçon.