Fillon se déchaîne !

le
0
Fillon se déchaîne !
Fillon se déchaîne !

Sablé-sur-Sarthe (Sarthe) De notre envoyée spéciale DÉCHAÎNÉ !Contre toute attente, François Fillon, le quatrième homme de la primaire, à la peine dans les sondages, a donné corps hier à ce slogan brandi fébrilement par ses supporteurs : « Avec Fillon, cassons la baraque ! » Dans un discours fleuve qu'il peaufinait encore le matin avec Gérard Longuet dans le train le conduisant sur ses terres de Sablé-sur-Sarthe, l'ancien Premier ministre a littéralement étrillé -- sans jamais prononcer son nom -- Nicolas Sarkozy. « Ceux qui ne respectent pas les lois de la République ne devraient pas pouvoir se présenter. Qui imagine le général de Gaulle mis en examen ? » cogne-t-il, renvoyant sans ménagement l'ancien président à ses ennuis judiciaires. Le reste est à l'avenant. Fillon cite tous les grands dirigeants, de Clovis à... Chirac. Point. Un manque d'information sur celui qui a suivi ? Pas vraiment... Il se pose en chrétien, rappelant son passé de scout, ou encore sa participation à la messe de l'Assomption et se gausse de ceux qui, pour gagner des voix chez les catholiques, « se précipitent à la messe du 15 août après avoir convoqué les photographes ou en courant au Vatican », tapant à la fois sur Sarkozy et sur Hollande. Il rit du débat sur l'identité -- préférant la souveraineté -- et assène : « Il ne suffit pas de sauter sur sa chaise et de crier Identité ! Identité ! comme un cabri pour définir ce qu'est la France. » Suivez son regard... Chaque uppercut soulève les applaudissements d'un public évidemment conquis. Et de se présenter, en creux, comme l'antithèse de Nicolas Sarkozy : « Je ne suis pas un comédien, je ne suis pas un clown », martelait-il d'ailleurs avant d'entrer en scène. Sur le fond, le discours est tout autant musclé. « J'ai réclamé le strict contrôle administratif du culte musulman tant que son ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant