Fillon revient en force pour Matignon

le
0
En inscrivant son action dans «la continuité», le premier ministre a repris l'avantage sur Jean-Louis Borloo

Nicolas Sarkozy lui demandait de dire publiquement qu'il avait «envie» de rester. C'est fait. En plaidant mercredi soir pour une «politique de continuité» et récusant toute idée de «changer de cap» d'ici à 2012, François Fillon s'est remis au centre du jeu, à quelques jours du remaniement. «Le président souhaitait savoir, avant de faire son choix, quelles étaient les intentions du premier ministre, indique Claude Guéant au Figaro. Son intervention est un élément de clarification.»

Si le secrétaire général de l'Élysée précise que le choix du futur premier ministre n'est «pas tranché», plusieurs ministres et proches de François Fillon sont persuadés que les jeux sont faits. «Fillon a un petit avantage mais il faut rester prudent», pronostique un ministre proche de Nicolas Sarkozy. «La messe est dite, croit en revanche un autre membre du gouvernement. Il est évident que Fillon ne se serait pas avancé aussi loin sans l'accord du président. Ils ont forcém

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant