Fillon réaffirme son emprise sur les députés UMP

le
0
Fillon a aussi émis des réserves au débat lancé par le secrétaire général de l'UMP sur les 35 heures.

Bis repetita. François Fillon a une nouvelle fois recadré mardi Christian Jacob et, dans une moindre mesure, Jean-François Copé, dans le huis clos du groupe UMP à l'Assemblée. Comme la veille, lors de ses vœux à la presse, le premier ministre a estimé que le débat lancé par le patron des députés UMP sur «l'embauche à vie des fonctionnaires» était «dangereux et inutile». «Ce débat me gêne, je n'ai pas de problème avec ce que Christian a dit, mais en politique, ce n'est pas toujours ce qu'on dit qui compte, mais ce que les gens en font», a insisté Fillon dans un silence pesant.

Rappelant que «notre fonction publique est enviée dans le monde», le chef du gouvernement a demandé aux députés de «mesurer» les efforts déjà exigés depuis 2007 de la fonction publique d'État, dont le gel des salaires et le non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux. «C'est beau­coup!», a-t-il indiqué, avant de trancher: «N'ouvrons pas le débat sur le statut de la foncti

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant